">
Introduction

••• RETOUR A L'ACCUEIL ••• conseils de rédaction

 

 

 

 

Des objectifs multiples sont assignés à l’introduction qui n’est pas seulement un enchaînement de considérations générales ou particulières, théoriques ou concrètes ; elle a des missions précises :

  • vous y justifiez vos choix majeurs, en particulier celui du thème de recherche :

             - en en démontrant l’importance ou l’actualité,

             - en conduisant votre lecteur à se poser les questions mêmes que vous vous êtes posées.

  • vous insistez, le cas échéant, sur la façon spécifique dont vous les traitez,

  • l’introduction – une fois justifiés vos choix, posés les problèmes et précisée la façon dont vous les aborderez – doit, comme conséquence logique, évoquer, et de façon si possible originale, les grandes lignes du plan de votre étude.

Votre introduction doit donc susciter l’intérêt du lecteur au thème traité, l’éclairer sur quelques questions préalables ou principales et le préparer à la lecture de votre rapport (rapport de stage, dossier, mémoire, thèse).

 

Cette introduction a une " contre utilité " : indiquer les aspects du sujet qui seront délaissés dans votre rapport et les raisons de cette absence volontaire. En effet, le maître ou le jury attendent que soient prises en considération toutes les données, perspectives et questions relatives au problème étudié. Il leur sera plus difficile de vous reprocher une absence, si vous en avez clairement justifié les raisons : " prenez de vitesse " les critiques ; prévenez explicitement le lecteur de vos choix ; c’est à la fois logique et " de bonne guerre ".

 

La longueur de votre introduction doit être proportionnelle, en gros, à celle du rapport :

 

- 2 à 3 pages pour un rapport ou un mémoire de 30 à 60 pages,

- 4 à 5 pages pour un rapport ou un mémoire de 100 à 150 pages,

- 10 à 15 pages pour une thèse de 400 pages.

Hors de ces limites, demandez-vous si l’introduction a bien rempli son rôle.

 

à l'instar de l'ensemble de votre travail, votre introduction devra conjuguer les points suivants :

  • originalité et rigueur,

  • concision et essentiel (il est fréquent de vouloir être exhaustif tandis qu'il s'agit simplement de ne s'en tenir qu'à l'essentiel),

  • modestie et affirmation (vous devez rester modeste quant à la prétention de vos découvertes, souvent surestimées, mais savoir également défendre votre travail).

Ainsi, exercice difficile, tout en ayant ses 3 " dilemmes " à l'esprit, essayer de fuir les introductions languissantes et banales ; l’intérêt de votre lecteur se détermine largement dès les premières pages, accrochez-le par une introduction frappante, originale et brève... De même, ne cherchez surtout pas à accumuler les pages.

 

En ayant à l'esprit les deux paragraphes précédents, nous vous proposons ci-dessous le plan type d'une introduction, laquelle est fréquemment définie par analogie comme un " entonnoir ". Une introduction " classique " comprend en général huit points, dont l'importance relative de chacun est à apprécier en fonction de ce que l'on développera par la suite :

  1. Entame : Il s'agit d'accrocher l'attention. Cela pourra être une citation bien choisie, un fait d'actualité, un exemple frappant, etc.

  2. Le rappel du sujet : Il s'agit d'expliciter succinctement le titre.

  3. Quelques grandes questions posées par le sujet : Ce sont les principales auxquelles vous allez chercher à répondre.

  4. La définition des termes ambigus du sujet.

  5. L'intérêt du sujet.

  6. La délimitation du sujet : ce que vous ne traiterez pas. Ce que l'on ne pourra pas vous reprocher de ne pas avoir traité.

  7. L'exposé de la problématique du sujet :  C'est le " noeud du problème ". Il est difficile de trouver une définition claire et opérationnelle de ce terme. Disons que la problématique relève de la manière de poser le problème et que celle-ci détermine amplement l'exposé de la solution.

  8. L'annonce du plan.

Ainsi, à la fin de la lecture de votre introduction, le lecteur doit avoir compris avec précision la question que vous avez l'intention d'aborder, le champ de vos investigations, ce que vous ne traiterez pas et le déroulement de l'exposé.

 

...

Conseil de rédaction de mémoire universitaire : Introduction

Téléchargement de modèle de rédaction de mémoire sous Word

 

 
   
Copyright © 2003 - 2008 ERGON-HOMMIA